Brass Kamarades Quintette de Cuivres

Historique de Brass Kamarades

Un quintette de cuivres en crÉation

Avec ses racines dans le Haut-Richelieu, cet ensemble de cuivres a pris naissance dans la tête de deux des musiciens d'une des plus anciennes harmonies du Québec, voire du Canada, soit le Cercle Philharmonique de Saint-Jean qui a été fondé en 1852 sous le nom de St-John's Band et incorporé en 1890 sous son nom actuel.  André Lessard — un trompettiste d'expérience provenant de la Musique du Royal 22e Régiment — et Denis Bellemare — un corniste ayant acquis beaucoup d'expérience dans divers orchestres et faisant partie d'un ensemble de cors français — ont eu l'idée initiale et en ont fait part aux trois autres membres qui se sont dits prêts à prendre le départ. Le nouvel ensemble a alors débuté les répétitions dès le mois de septembre 2000.  Son premier contrat a été pour la Ville de Saint-Jean-sur-Richelieu, ce même automne, pour inaugurer la réouverture d'une ancienne gare recyclée en relais pour la piste cyclable.

Les autres membres initiaux étaient Paul Defour à la trompette qui avait joué dans plusieurs harmonies et ensembles musicaux de la région de Montréal, Claude Archambault au trombone qui avait également plusieurs années de service au sein d'harmonies et d'orchestres de scène et Denis Desnoyers qui venait de commencer à jouer du tuba pour combler une chaise vide au Cercle Philharmonique de St-Jean après y avoir joué presque trente ans au trombone et à l'euphonium.

C'est Paul Defour qui a suggéré le nom de « Brass Kamarades » — pour faire allusion à l'expression québecoise « brasse camarades » — qui depuis cette date est la marque de commerce du groupe.  Merci beaucoup Paul!  André Lessard, qui était encore à l'emploi des Forces Armées Canadiennes, a été transféré à Québec le printemps suivant et il a été remplacé par Michel Hébert.  Paul Defour a également dû quitter le groupe au cours de la même année pour des raisons personnelles et c'est Claude Jean qui l'a remplacé.

Cette version du groupe — qui soit dit en passant est semi-professionnel — s'est maintenue durant près de quatre ans. Alors que certains de ses membres commençaient à signer des arrangements musicaux pour le groupe, les autres concentraient leurs efforts pour trouver des contrats d'engagement afin de démontrer le savoir-faire du quintette.

Durant ces quatre années, le quintette a joué à l'occasion de divers événements tels que des soirées cocktail, des concerts en plein air, des bals de finissants, des concerts conjoints avec des chorales et ensembles à cordes de la région, de même que des activités de levée de fonds pour le musée local et la fondation de l'hôpital régional.

Un deuxiÈme souffle

À l'automne 2004, le groupe a perdu un autre membre et a pu accueillir son premier membre féminin pour remplacer Claude Jean. Hé oui, encore les trompettes!   On dirait que nous, les cuivres graves, sommes trop exigeants envers ces pauvres trompettes; et selon ce que nous avons pu observer dans des groupes semblables, c'est une histoire qui se répète. Arrive donc Guylaine Jetté qui est également du Cercle Philharmonique et aussi à l'emploi des Forces Armées Canadiennes.

À peine deux semaines après l'arrivée de Guylaine, Brass Kamarades a dû remplacer à la dernière minute une chorale pour l'enregistrement de l'émission « Y'a plein de soleil » qui devait passer en onde deux semaines avant Noël au réseau de télévision TQS.  C'est donc avec cette dernière version du groupe quer nous évoluons présentement et nous espérons pour le mieux, car il y a une bonne dynamique entre les membres et nous travaillons constament pour nous perfectionner.

Musiciens semi-professionnels

Loin de vouloir prétendre faire concurrence aux grands noms tels que Canadian Brass, Empire Brass ou True North Brass, nous sommes des amoureux de la musique qui travaillons à temps plein durant le jour et faisons de la musique de façon semi-professionnelle dans nos temps libres.

Claude — au trombone — travaille à temps plein pour la société FedEx, Guylaine — à la trompette — est employée par les Forces Armées Canadiennes à Saint-Jean-sur-Richelieu, Michel — à la trompette — est à l'emploi de l'Hôpital du Haut-Richelieu, Denis — au cor français — est professeur de science à la Polyvalente Mgr Richard de Verdun et Denis — au tuba — est travailleur autonome en tant que concepteur web pour sa firme DDGRAFX et est le créateur et le webmestre de ce site.

 

Accueil | Membres | À Propos | Photos | Médias | Calendrier | Liens | Contact | Archives | English | Plan du site
© 2017 Brass Kamarades. Tous Droits Réservés
Conception par DDGRAFX  |Hébergement par 1and1.com